vin nature

C’est quoi un vin naturel ?

Le vin est l’une des boissons préférées des Français. Résultant de la fermentation du raisin, ce breuvage alcoolisé peut être biologique, biodynamique ou encore naturel. Malgré l’absence de réglementation, cette dernière catégorie fait plus l’unanimité auprès des consommateurs français. Nous vous offrons dans cet article, l’opportunité d’en savoir plus sur le vin naturel.

Qu’est-ce que le vin naturel ?

Le vin est dit naturel quand il est fabriqué sans ajout d’intrants artificiels. Il est identifiable à certaines caractéristiques clairement définies par l’Association des Vins Naturels, la seule référence actuelle en la matière. Pour elle, le processus de fabrication doit être naturel de la culture du fruit jusqu’à la mise en bouteille. Le raisin servant à faire le vin naturel devra être cultivé avec des techniques agricoles écologiques.

Même l’utilisation des molécules de synthèse est proscrite. Seul l’ajout du soufre lors de l’embouteillage est admis, et là encore dans des proportions bien définies. Pour l’association, la vendange du vin naturel et sa fermentation doivent également être naturelles. Le producteur devra donc se servir des levures présentes sur le raisin pour fermenter son goût.

Comment reconnaît-on un vin naturel ?

Pour être honnête, il est presque impossible de déceler un vin naturel. Vous ne pourrez exploiter que des pistes. L’observation et la dégustation en sont quelques-unes. Le vin naturel est généralement trouble. Cela se comprend aisément quand l’on sait que les fabricants ne filtrent pas souvent leur boisson pour éliminer les particules qui y sont suspendues. En plus d’être légèrement pétillant, le vin naturel est également porté sur les arômes qui y sont plus présents. Cela lui permet d’avoir un goût authentique.

Le taux de sulfite peut constituer un réel indicateur pour reconnaître un vin naturel. L’Association des Vins Naturels prévoit que le pourcentage de sulfite dans les vins rouges naturels ne doit pas dépasser les 30 mg/L, tandis que celui des vins blancs ne doit pas excéder les 40 mg/L. Certains producteurs n’ajoutent même pas de sulfite à leurs boissons.

De nombreuses personnes se demandent pourquoi l’association est aussi exigeante sur les taux de sulfite. En réalité, cette molécule est reconnue pour avoir des effets sur la santé humaine. C’est d’ailleurs sa forte teneur dans certains vins qui provoque des maux de tête chez des consommateurs. Voilà pourquoi le vin naturel ne doit pas contenir beaucoup de sulfites. Pour en savoir plus lisez l’article sur les vins natures sur domaine de la biodynamie.

Comment se conserve le vin naturel ?

Contrairement aux autres, le vin naturel a besoin de plus de soins pour se conserver dans le temps. La température est l’élément le plus important. La norme exige qu’elle ne dépasse pas les 15 °C. Vous devez surtout éviter les variations thermiques, car elles ne feront que dégrader la qualité de votre vin.

Dans les conditions optimales, les vins naturels peuvent être gardés pendant une vingtaine d’années. Sachez cependant que les formats rouges se conservent mieux que les blancs.

Comment bien boire du vin naturel ?

Le vin est un breuvage particulier qui doit se consommer dans certaines conditions surtout quand il est naturel. La carafe est la solution pour bien déguster votre vin, et vous allez vite comprendre pourquoi. À l’air libre, les arômes du vin se bonifient et sa texture s’améliore. Voilà pourquoi les spécialistes recommandent de laisser pendant une heure ou deux le vin dans la carafe pour qu’il soit le plus agréable possible à boire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *